Immobilier

Nos conseils pour bien investir dans une SCPI de rendement

Pris dans sa généralité, on comprend aisément que l’immobilier a pour objet tout ce qui concerne de près ou de loin le bâtiment en passant par la vente, la construction ou encore les investissements. Les personnes soucieuses de faire fructifier leurs économies s’adonnent à la dernière option : l’investissement. L’investissement immobilier est un moyen privilégié pour se faire de l’argent sur le court ou le long terme. Parmi les plus connus du secteur, il y a la SCPI ou société civile de placement immobilier. C’est un placement caractérisé par son statut particulier et les avantages qu’il présente. Les SCPI se divisent en sous-parties dont la SCPI de rendement. Pour tout savoir sur  comment bien investir dans une SCPI de rendement, suivez le guide !

Une SCPI de rendement c’est quoi ?

Une SCPI est une société civile de placement immobilier qui a pour but de faire des investissements dans des biens immobiliers en laissant l’accessibilité à des tierces personnes de devenir actionnaires. La gestion des biens est prise en compte par cette la société civile en question. Attention à ne pas la confondre avec une société à l’acception telle que nous la concevons généralement. Comme son nom l’indique la SCPI de rendement a pour but de générer des bénéfices pour le compte des clients. La diversification des portefeuilles reste la base de ce genre de placement. Mais dans tous les cas, le but reste le même. L’investissement peut se faire dans des actifs différents comme des bureaux ou des magasins et peut se faire à l’étranger. Tous les secteurs sont envisageables pour une SCPI de rendement.

Bien choisir la mode de souscription

Parmi les nombreux placements immobiliers, la SCPI de rendement est une exception par rapport aux modes de souscription qui existent. En effet, si l’on veut absolument bien investir dans ce genre de placement, il faut connaître quel mode est la plus adapté à votre situation. Les investissements compris dans la SCPI de rendement sont l’investissement cash profitable pour ceux qui veulent faire des profits mensuels, l’investissement à crédit pour ceux qui veulent profiter de la déduction des intérêts d’emprunts. La souscription qui se fait à travers l’assurance vie est conseillée pour ceux qui recherchent la diversification des placements. La souscription via le démembrement de propriété ne subit quant-à lui pas la pression fiscale. Alors avant de se jeter vers un SCPI de rendement, il faut tout d’abord connaître quelle est la souscription la plus adaptée.

Éviter les placements de moins de 8 ans

La fructification des placements est toujours déterminée par le nombre d’années d’investissement. De manière générale, on peut remarquer que ce soit sur le court ou le long terme, il est possible de faire des fructifications conséquentes sur ses investissements. Pour ce qui est de la SCPI de rendement, pour éviter les pertes, le mieux est d’avoir une détention de parts de plus de 8 ans. Le risque est alors moins conséquent. Si le délai est de moins de huit ans, l’investisseur fait face à des commissions de souscription importantes.

Privilégier la pratique du RAN

Le RAN est le report à nouveau. C’est le volet de secours de la SCPI de rendement. En effet, le report à nouveau est un moyen qui permet (et donne droit) à une SCPI de ne pas verser la totalité des loyers perçus aux associés. Cette part non distribuée est en fait une manière de se sortir du pétrin lors des moments durs que doit traverser la SCPI. Le RAN est totalement sain dans le sens ou il permet de compenser les baisses des rendements futurs. Un moyen à travers lequel la SCPI comble les lacunes causées par les baisses de rendement ou les vacances locatives. Plus la SCPI est dans la mesure de doter son RAN, plus elle est qualifiée comme étant un placement sûr.

Passer par la diversification

La SCPI de rendement étant un placement important, il faut prendre des précautions et autant prendre rapidement les devants avant qu’il ne soit trop tard. Pour cela, rien de mieux que la diversification. Pour écarter le risque locatif, il faut prendre en compte le nombre de biens. Alors, au lieu d’en posséder quelques dizaines, le plus profitable est d’investir dans plusieurs centaines. Vous pourrez constater les avantages de cette prise de décision lors d’une vacance locative causée par un seul locataire. Et de préférence, investir dans les SCPI dans la santé ou à l’international.

Pas seulement le rendement mais la taille également

L’idée que les plus grandes SCPI sont les plus rentables est une idée factice. C’est juste une pré-conception de l’idée du rendement dans sa généralité. Ce n’est pas forcément les plus grands investissements (en termes de capital)  qui génèrent le plus de profits. Certes, l’on est obligé de sélectionner les SCPI les mieux adaptées, il faut également considérer leurs tailles ou plus précisément leurs capitaux. En alliant le rendement et la taille de chaque SCPI, on est sûr de gagner plus et rapidement sans prendre de risques.

Privilégiez les SCPI indépendantes

Comme dans de nombreux secteurs, il y a les SCPI indépendantes et celles rattachées à de grosses sociétés. D’après certaines études, il faut privilégier la gestion indépendante pour ce qui est de la SCPI. Il n’est pas rare de rencontrer des SCPI qui sont affiliées à des réseaux bancaires. Les sociétés indépendantes sont moins contraignantes sur les démarches, elles génèrent plus de rendements et ont un taux d’occupation nettement plus élevé. De plus, il est courant de constater que moins il y a de filiales, moins les démarches sont conséquentes. Les filiales sont également connues pour donner habituellement du fil à retordre à ceux qui sont novices en la matière. Quelques rouages parfois très néfastes pour les investissements que l’on veut faire.

Surveiller de près les vacances locatives

Les vacances locatives sont sans doute le plus grand cauchemar des SCPI de rendement. Ce cas est à prendre en compte quand un ou plusieurs locataires quittent le ou les résidences. Cela est analysable à travers le TOF ou taux d’occupation financier. C’est un indicateur qui permet d’analyser la santé d’une SCPI. Il ne s’agit pas ici d’occupation physique en tant que telle mais des loyers non perçus. Ce qui est bien avec le TOF c’est qu’il est imposable et reste un indicateur ancré dans la norme pour permettre de faire des comparaisons entre les SCPI présentes sur le marché. Tout ce qui est financier et relatif au bien est pris en compte par le TOF alors pour savoir comment faire un bon investissement dans une SCPI de rendement, il faut prendre en compte cet indicateur. Avant même l’investissement, il est possible de se rapporter au TOF pour avoir une idée de ce qui peut effectivement vous attendre dans un investissement en SCPI de rendement et éviter les risques causés par les vacances locatives.

Enfin, le conseil final reste comme toujours l’étude du marché. Plus le marché est important, plus le profit sera conséquent. A noter que la SCPI de rendement est une partie constitutive de l’immobilier et que ce dernier n’est pas toujours stable alors prenez vos précautions mais n’hésitez pas trop !