Intérieur

Faire soi-même son absorbeur d’humidité !

C’est surtout dans les transports de longue durée que l’on fait usage des absorbeurs d’humidité. Il est également connu sous le nom de sachet déshydratant. C’est donc un dispositif simple qui permet d’absorber toute l’eau d’un contenant. Un absorbeur d’humidité est présenté sous forme d’une pochette (petite, moyenne ou grande) et souvent elle accompagne des préparations alimentaires lors de longs voyages dans les transports. Certains colis sont également accompagnés de ces absorbeurs.

Une aide à la conservation et à la protection

rain-stoppers-1461288_1920

L’eau étant un facteur de risque de putréfaction pour de nombreux aliments mais également pour certains objets, on utilise des absorbeurs d’humidité. Grâce à ce dispositif, la conservation est prolongée de façon très notable. La mise en disposition en pochette évite l’oxydation, la corrosion ainsi que les moisissures.

Mais la pochette est plus efficace pour lutter contre tous les types de dégradations qui peuvent être liées de près ou de loin à l’humidité. Grace à ces multiples fonctions, la pochette aide à conserver de façon efficace de nombreuses denrées alimentaires comme les plus communes qui sont le riz, les farines, le cacao, le café, le thé.

La pochette ne protège pas seulement les aliments mais également les matériaux qui se dégradent facilement au contact de l’humidité comme le métal ou les tissus. Les sachets absorbeurs interviennent aussi dans la protection des dispositifs de précisions comme les disques durs, les appareils photos ou encore les instruments de musique.

Composition

Dans un sachet absorbeur ou une pochette on peut retrouver principalement quelques-uns des nombreux composants suivant, ce sont tous des absorbants : le sulfate de magnésium, le gel de silice, le chlorure de calcium, le chlorure de lithium, le sulfate de calcium et les zéolithes en tamis moléculaires.

L’absorbeur d’humidité chimique

Le plus commun c’est l’absorbeur chimique. Le dispositif contient des sels minéraux. Son fonctionnement est simple car il capte tout simplement l’humidité, l’absorbe totalement et la rejette sous forme d’eau qui sera relevé dans un bac.

Son utilisation est simple car il faut juste récupérer l’eau contenu dans le bac et changer régulièrement les sels minéraux après qu’ils aient accomplis leur fonction durant un bon bout de temps. Une facilitation d’utilisation qui ne nécessite pas une installation bien compliquée.

De plus ce genre d’absorbeur ne consomme pas du tout d’énergie. Généralement on trouve du chlorure de calcium dans les sachets. Les sels minéraux utilisés comme absorbeur sont déclinés sous trois formes.

On retrouve tout d’abord l’absorbeur d’humidité chimique en sachet, le chlorure de calcium est donc emmagasiné dans un contenant en plastique. Il faut faire donc très attention durant la manipulation car ce composant chimique est très irritant pour la peau et pour les yeux.

Il y a ensuite l’absorbeur d’humidité en pastille qui à force d’usage va fondre et sera remplacée par de nouvelles pastilles. Les précautions à prendre sont les mêmes que pour les sachets.

Et enfin le moins dangereux à la manipulation reste l’absorbeur d’humidité en gel puisqu’il sera contenu dans un tube facilement maniable. Habituellement il y aura toujours un bac pour récupérer l’eau et il doit être vidé le plus souvent possible. Avec plus d’efficacité, le mieux est de choisir un bac transparent pour vérifier le niveau de l’eau qui est contenue dedans. Si vous choisissez ce genre d’absorbeur chimique, celui à conseiller est celui qui est pourvu d’un système anti-renversement.

L’absorbeur d’humidité électrique

Il régule également le taux d’humidité dans une pièce et est plus ponctuel que l’absorbeur chimique. Il est aussi appelé déshumidificateur. C’est un appareil qui est à installer tout simplement.

Le système de l’appareil condense l’eau contenu dans l’air aspiré et la rejette comme l’absorbeur chimique dans un bac. Ce procédé de ventilation est très efficace car la capacité d’extraction est calculée au cm3 près. Étant donné que c’est un appareil, il faut le choisir en fonction de sa capacité d’extraction toutes les 24 heures et il faut également le comparer à la surface de la pièce dans laquelle il va être utilisé.

II ne possède ni cartouche ni substance chimique et doit tout simplement suivre de la maintenance régulière. Après son installation, il suffit tout simplement de l’activer avec un interrupteur. Il est bruyant cependant et est utilisé dans des pièces comme la cuisine et non dans les chambres. Avec une humidification conséquente dans une pièce, l’appareil est le meilleur alternatif.

Fabriquer son propre absorbeur d’humidité

moisture-926141_1920

C’est surtout en hiver que l’on rencontre les nombreux problèmes liés à l’humidité. C’est un vrai problème aussi bien pour la santé que pour la maison. Si vous pouvez éventuellement acheter des absorbeurs d’humidité auprès des vendeurs, il est également possible d’en fabriquer un soi-même. Des alternatifs naturels mais très efficaces.

Un absorbeur d’humidité à base d’argile : Il faut un bac ou un bidon pour récupérer l’eau, un chiffon usé en coton et de l’argile concassée, 300 g suffisent amplement. Si vous avez un bidon, découpez-le en deux. Inverser maintenant la moitié avec le goulot et placez-la en dessus de la partie basse du bidon.

Prenez le chiffon et placez-le au niveau du goulot et appliquez dessus votre argile concassée. L’argile prendra toute la fonction d’un absorbant. Il pompera l’humidité qui sera extraite par le chiffon et versée dans le bidon. Videz à chaque fois que le bidon sera plein.

Un absorbeur d’humidité avec du charbon de bois : il faut des morceaux de charbon de bois et un bocal gros avec le couvercle. Gardez le couvercle du bocal et percez-y des trous, avec de petits clous par exemple.

Maintenant placez les morceaux de charbon dans votre bocal et fermez avec le couvercle troué. Vous n’avez plus qu’à placer le bocal dans une pièce humide de votre choix. Mais généralement, cette astuce est plus adaptée pour les petites pièces ou encore les placards. Il faut changer les charbons une fois par semaine.

Un absorbeur d’humidité avec du gros sel : Il faut une bouteille en plastique, des gros sels, un chiffon en coton usé et un élastique. Comme le bidon, il faut couper votre bouteille en deux.

Enlevez le bouchon de la bouteille et fixez le chiffon usé avec de l’élastique sur le goulot. Placez maintenant la partie du goulot de la bouteille sur la partie basse de cette dernière. Le goulot doit être positionné vers le bas.

Ajoutez maintenant votre gros sel et posez votre petit dispositif dans la pièce que vous souhaiterez. Le gros sel absorbera toute l’humidité qui sera extraite par le chiffon et versée dans la bouteille.

L’eau récupérée est à vider à chaque fois que la bouteille sera pleine. Le gros sel tient plus longtemps que le charbon alors il n’est pas nécessaire de le remplacer régulièrement.

Publicités