Extérieur

Comment construire un poulailler ?

C’est une chose de vouloir construire une maison ou une cabane au mieux et c’en est une autre de construire un poulailler. Quand on veut bien élever des poules ou des coqs, il n’est pas vraiment approprié de les laisser gambader partout dans la cours ou dans le jardin.

Durant la journée c’est acceptable mais durant la nuit, il faut un poulailler. Dans sa généralité, un poulailler se construit facilement. Cependant en fonction du nombre de poules ou de coqs que vous possédez, la construction peut prendre une autre tournure. Et cela peut encore changer si vous voulez absolument élever des poules pondeuses. Avec une petite idée de la construction parfaite, un poulailler s’édifie en quelques étapes en répondant aux besoins de vos petits animaux.

Les points à considérer avant la construction

Avant de prendre votre marteau, sachez que la façade du poulailler doit toujours être dirigée vers l’est. C’est purement biologique, les oiseaux aiment dormir face au soleil levant. Visez à ce que l’emplacement du poulailler soit sur un sol engazonné pour que les poules puissent consommer des insectes et l’herbe qui s’y trouvent. Veillez à ce que l’ouverture ne soit pas  trop exposée au vent.

Le gabarit du poulailler

Un poulailler, même avec une très bonne idée en tête et en suivant les différentes étapes de construction, ne peut être façonné sur un simple coup de tête. Avant même d’entamer  la construction, il faut connaitre à l’avance son gabarit c’est-à-dire se demander combien d’individu peut-il contenir.

En fonction de cela, on peut déjà avoir une idée de l’apparence et de la dimension de son poulailler. Il faut également définir si vous allez y élever des poules pondeuses, des coqs ou encore de jeunes poussins. S’il s’agit d’un élevage à grand échelle, là encore la construction est d’un tout autre niveau.

Le cas de quelques volailles

Si vous possédez quelques poules et coqs seulement, la construction se fait en quelques étapes seulement avec une facilité de construction. De préférence la base de cette dernière se fait en bois. C’est rare de rencontrer un poulailler à quelques individus seulement avec une construction en brique, sauf le cas d’un élevage industriel ou à grande échelle. Le bois laisse la circulation libre de l’air sans trop s’ouvrir à une ouverture trop ventée.

Procurez-vous de ce fait des planches de bois. Les planches serviront de sol, de murs mais également de porte. Fixez des pieds à votre poulailler qui l’élève à une dizaine de centimètres du sol. Cela évite l’adhérence de l’humidification du sol au bois.

Élever les murs en bois pour faire une sorte d’enclos au dessus des planches en guise de sol et fixez le tout avec des clous. Vous pouvez également utiliser des fixateurs pour planches. Le toit peut maintenant être installé. Vous avez le choix entre des tôles et des toits en chaumes pour garder la chaleur à l’intérieur du poulailler. Outre la porte faite de bois, laissez une grande ouverture en guise de fenêtre et mettez un grillage dessus. L’intérieur du poulailler est organisé autrement, cela se particularise en fonction de la volaille.

L’intérieur pour des poules pondeuses

Les poules pondeuses doivent être chouchoutées. Ces dernières sont élevées pour donner des œufs en tout temps et doivent de ce fait vivre dans un poulailler bien aménagé à cet effet. Même si le corps des poules pondeuses est à une température ambiante pour pondre de bons œufs, il faut quand même veiller à ce que l’intérieur du poulailler ne soit trop froid. En guise de literie, les poules pondeuses doivent posséder chacune des carrés de bois remplis de foins pas trop secs.

Ces foins permettront d’accueillir les œufs sans les casser. L’intérieur du poulailler doit posséder également un mangeoire installée devant chaque nid de poule. Vous pouvez également en disposez-un à l’extérieur et fixé au poulailler. Veillez à ce que la mangeoire soit divisée en deux compartiments dont un pour la nourriture et un autre pour l’eau. Avec des poules pondeuses, le mieux est d’installer un toit en chaume pour garder le plus de chaleur possible.

L’intérieur pour des poules et des coqs

Vous avez le choix entre plusieurs options pour l’intérieur du poulailler dans ce cas. Vous pouvez commencer à installer des lits à foins le long du poulailler. Il faut aussi connaitre aussi que certains coqs et poules aiment la suspension (à l’endroit). La suspension peut se faire à travers un bois rond long qui sera installé horizontalement le long du poulailler. Les perchoirs ont un diamètre de 55 mm au maximum.

Installez des tiroirs à fiente sous les perchoirs pour récolter les fientes facilement. Le bois choisis aura un diamètre qui pourra être contenue entre les pattes des coqs et des poules. Même si vous êtes à la recherche d’un accouplement entre un coq et quelques poules, le coq devrait posséder un compartiment séparé par un grillage des poules. Le mangeoire est à installer de l’autre côté des literies.

L’intérieur pour des poussins

Étant encore dans la poussée de la croissance, le sol du poulailler pour les poussins devrait (ceci ne reste pas cependant une obligation) être recouvert d’un amas de foins qu’il faut éventuellement changer tous les trois jours au maximum.  Le mangeoire est à installer à l’intérieur. Un bois concave suffit amplement pour en faire une. Veillez à ce que le bois puisse contenir assez de nourriture et qu’il ne soit pas assez haut pour permettre aux poussins de se nourrir sans difficultés.

Un poulailler pour un élevage à grande échelle

Il est possible de faire la construction soi-même mais avec quelques contraintes en plus. Pour un poulailler à cent individus, la construction est encore faisable dans la mesure du possible. A ce stade, le poulailler peut être construit à votre hauteur. Les pondoirs (poules pondeuses) sont de 35 sur 30 cm pour une profondeur de 20 cm.

Chaque poule ou coq doit posséder au moins 0.5 mètre carré du bâtiment. Le sol peut être entièrement recouvert de paille pour servir de litière. Les bois en guise de murs peuvent être enracinés totalement dans le sol (une méthode archaïque mais qui fait son effet).

Faites des trous assez profonds pour y enfoncer chaque planche de bois. Le toit est à installer sur des bases de poutres et de planches horizontales pour contenir les tuiles, ardoises ou encore PVC. Les bois en tant que murs doivent serrés les uns aux autres car il ne faut pas laisser d’ouvertures aux rongeurs. Vous pouvez également tapisser les murs de grillages pour que le bois ne se laisse pas facilement abîmer par les rongeurs directement.

Un poulailler rudimentaire

Un simple poulailler peut se faire facilement avec une grosse caisse en bois avec une grande ouverture sur le devant pour laisser aux poules (un nombre de deux) de faire le va et vient. Vous pouvez installer le toit avec des planches fines horizontales et des tuiles disposées en inclinaison.

Il faut également surélever la grosse caisse du sol avec quatre pieds installés sur les côtés. Vous pouvez couvrir le sol de paille pour récolter les fientes. Le mangeoire est à installer dehors ou à l’intérieur du poulailler. L’ouverture ne doit pas assez grande et ne doit pas dépasser de très loin la hauteur de la poule.

Publicités